top of page
IRX_0040.jpg
Evo-II-Dual-T-3-scaled_edited.jpg

Pour qui ?

Les Particuliers qui souhaitent réduire leur consommation énergétique, les Entreprises qui cherchent à réduire leur facture énergétique tant pour le chauffage que pour la climatisation dans les ateliers et les bureaux, les Collectivités, les Professionnels qu'ils soient du BTP, de l'Agriculture ou de l'Industrie, les Agences immobilières qui souhaitent s'assurer de l'état du bien dans le cadre de la vente, les Experts, les Huissiers, les Assurances…

 

Pour quoi ?

La thermographie est une technique d'imagerie qui permet de mesurer et d'enregistrer la chaleur émise par les objets et les surfaces. Elle utilise un dispositif appelé caméra thermique ou thermographe pour détecter les variations de température et les convertir en images thermiques. Ces images représentent les différences de température à travers différentes couleurs, permettant ainsi de visualiser les zones chaudes et froides d'un objet ou d'une scène. La thermographie est largement utilisée dans divers domaines tels que l'inspection des bâtimentsinspection des panneaux photovoltaïques, la maintenance industrielle, la médecine, la recherche scientifique, la recherche de personnes disparues et même dans le domaine militaire pour repérer des cibles chaudes, comme des moteurs de véhicules ou des équipements électroniques.

Inspection de bâtiments

Depuis le 1er janvier 2023, les logements qui ne sont pas considérés comme « énergétiquement décents » sont interdits à la location. Sont ainsi concernés tous les logements de France Métropolitaine dont la consommation d’énergie estimée par le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) est supérieure à 450 kWh/m². Si cette échéance marque un tournant dans notre politique énergétique, d’autres échéances suivront. La loi Climat et Résilience prévoit ainsi l’interdiction progressive de la mise en location des autres passoires thermiques : interdiction pour les logements de classe G en 2025, 2028 pour les classes F et 2034 pour les logements classés E. Les passoires thermiques représentent 90 000 logements sur le marché immobilier français, les besoins en termes de diagnostics énergétiques sont donc amenés à exploser.

Bilan énergétique et rénovation : la nouvelle loi pour les propriétaires 2025

La loi de rénovation énergétique (ou Loi Transition Energétique pour la Croissance Verte) a eu des impacts importants pour une grande partie du parc immobilier français. Les propriétaires de logements énergivores consommant plus de 330 kW/m2/an sont tenus d'effectuer des travaux avant 2025 pour améliorer la performance énergétique globale du bâti. Ces travaux peuvent concerner la réfection des façades, des travaux d'isolation ou encore la réfection de la toiture.

L'obligation de rénovation énergétique concerne :

  • Les particuliers propriétaires d’une maison individuelle

  • Les particuliers qui possèdent un bien dans un bâtiment collectif

Un calendrier déjà fixé

La rénovation énergétique de l'ensemble du parc français ne se fera pas du jour au lendemain. Ainsi, la loi Climat et Résilience prévoit un calendrier d’interdiction progressif d'interdiction des passoires énergétiques, en quatre années clés : 2022, 2023 et 2025.

  • Dès 2022, l'audit énergétique est rendu obligatoire à la vente d'un logement, en plus du diagnostic de performance énergétique (DPE) déjà obligatoire.

  • À partir de 2023, le propriétaire d'une passoire thermique (logement classé F ou G sur le diagnostic de performance énergétique) ne pourra plus augmenter le loyer entre deux locations. Pour se faire, il sera obligé de réaliser des travaux de rénovation énergétique.

  • Dès 2025, l'interdiction progressive de la mise en location des logements les plus énergivores commencera. Avant ces dates, les propriétaires devront avoir réalisé des travaux de rénovation énergétique pour sortir des classes énergivores du DPE dans le but de mettre leur bien en location.

    • En 2025, les logements classés G sur le DPE seront interdits de mise en location,

    • En 2028, l'interdiction de mise en location sera élargie aux logements classés F sur le DPE,

    • En 2034, l'interdiction de mise en location sera élargie aux logements classés E sur le DPE.

Les avantages de l’analyse thermographique par WORKING DRONE

• elle est simple et rapide pour un télépilote professionnel ;
• les problèmes de fuites étant cernés, les réparations vont pouvoir être faites. Il faut peut-être seulement reprendre l’isolation mais aussi parfois refaire des pans entiers. L’analyse permet d’envisager précisément les travaux à réaliser et ne pas faire de dépenses inutiles ;
• l’analyse est peu coûteuse et elle permet de réaliser ensuite de belles économies d’énergie ;
• l’analyse thermographique permet de repérer les infiltrations et les stopper avant qu’elles ne fassent des dégâts irrémédiables ;
• elle n’est ni intrusive ni destructive.

Inspection de panneaux photovoltaïques

Pourquoi ?

Les drones offrent plusieurs avantages dans le domaine de la thermographie :

Accès difficile : Les drones peuvent atteindre des endroits difficiles voire impossible d'accès pour les inspecteurs humains, comme les toits trop pentus ou fragiles ou les zones élevées, facilitant ainsi l'inspection thermographique.

Sécurité : L'utilisation de drones élimine le besoin d'envoyer des personnes dans des environnements potentiellement dangereux, notamment les risques pour les travailleurs.

Temps et Coûts : Les inspection thermographiques par drone sont plus rapides et moins coûteuses que les méthodes traditionnelles, car elles permettent obligatoirement de passer moins de temps sur le terrain et d'employer moins de personnel pour des missions qui peuvent s'avérer parfois périlleuses.

Précision : Les drones équipés de caméras thermiques peuvent capturer des images précises et détaillées, permettant une analyse approfondie des variations de température.

Surveillance continue : Les drones peuvent être programmés pour effectuer des vols de surveillance réguliers, permettant ainsi une surveillance continue des infrastructures sans interruption.

Cartographie thermique : Les données recueillies peuvent être utilisées pour créer des cartes thermiques détaillées, aidant à identifier les zones de surchauffe ou les fuites de chaleur.

Analyse à distance : Les images thermiques capturées peuvent être transmises en temps réel vers un poste de commande, où les experts peuvent effectuer des analyses à distance, permettant des décisions rapides et précises.

En résumé, l'utilisation de drones dans la thermographie offre une approche plus sûre, rapide, précise et économique pour l'inspection des infrastructures thermiques.

Les prises de vues destinées à un procès-verbal de Constat ne seront validées qu'à condition d'avoir été prises par un drone télépiloté de manière légale. En faisant appel à WORKING DRONE, vous assurez des prises de vues aériennes d'une très grande précision dans le respect de la législation et de tous les protocoles en vigueur. Quel que soit l'endroit et l'heure du Constat, WORKING DRONE pourra effectuer les prises de vues aériennes avec tous les accords nécessaires.

WORKING DRONE vous permet d'effectuer une inspection en temps réel avec le retour vidéo stabilisé en haute définition sur l'écran et une possibilité de Zoomx8 en plein vol. Le client peut donc guider en direct le Télépilote et visualiser sur le moment les anomalies. Avec un temps de vol de près de 40 minutes grâce à des batteries grande capacité, les inspections techniques et les inspections  n'auront jamais été aussi confortables.

Inspection panneau photovoltaïque.jpg

WORKING DRONE THERMIQUE

Des inspections et des analyses thermiques d'ensemble uniques, précises, rapides et sans risques. 

Inspection technique par Working Drone 31

Vous avez besoin de nos services ?

bottom of page